Accueil » ÉNERGIES MARINES » LES RÉGIONS S'ENGAGENT

LES RÉGIONS S'ENGAGENT

LES RÉGIONS S'ENGAGENT

11 avril : 

 La Basse-Normandie crée un « Réseau Recherche et Innovation »

sur les Energies Marines Renouvelables

 

Ouest Normandie Energies Marines (ONEM) et la Mission Régionale pour l’Innovation et l’action de Développement Economique (MIRIADE) annoncent la création d’un « Réseau Recherche et Innovation EMR » en Basse-Normandie. Ce réseau, constitué de 21 structures bas-normandes de recherche et d’innovation, qui vont du GREYC à CRISMAT, permettra de renforcer les relations entre les industriels (donneurs d’ordre et PME régionales) et les laboratoires, pour favoriser les projets collaboratifs sur les EMR.

 

Ce réseau va travailler sur 10 thématiques dans 4 grands domaines de compétences :

-  Implantation et Impacts environnementaux : connaissance et modélisation,

- Matériaux : conception, optimisation, performance et durabilité

- Production et stockage de l’énergie : Modélisation et simulation

- Acceptabilité des EMR : analyse, règlementation et modélisation

 

Dans le cadre de l’animation d’un Comité Technique « Recherche et Innovation » confiée à la MIRIADE, des rencontres régulières entre les laboratoires bas-normands et les industriels, les « Journées Passerelles R&D », ont été organisées depuis le début de la démarche.  Elles ont en particulier débouché sur la publication de l’« Annuaire des compétences de recherche en Basse-Normandie », qui regroupe l’ensemble des structures et des projets bas-normands positionnés sur des thématiques en lien avec les Energies Marines Renouvelables.

 

Ce dispositif représente une réponse concrète aux besoins des industriels en matière de R&D, notamment dans le cadre des deux grands projets bas-normands : le parc éolien offshore de Courseulles-sur-Mer et les fermes piloteshydroliennes dans le Raz-Blanchard.

 

Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie : « Nous avons créé Ouest Normandie Energies Marines en unissant les forces, les réseaux et les partenaires du territoire bas-normand pour faire émerger une nouvelle filière industrielle. La mise en place de cette synergie positionne la Basse-Normandie comme un acteur de premier plan de la diversification énergétique. Aujourd’hui, forts de la réussite des actions que nous avons menées depuis 2 ans, c’est un véritable Réseau Recherche et Innovation EMR qui voit le jour, constitué de partenaires académiques et industriels bas-normands. Ils seront ainsi en mesure d’accompagner et d’impulser les mutations dans le domaine des Energies Marines Renouvelables».

 

Frédéric Le Lidec, Directeur EMR de DCNS ; Jérôme Pécresse, Président d’Alstom Renewable Power ; et Frédéric Petit, Business Development Siemens Energy : « Les compétences en R&D sont un des leviers forts sur lesquels nous nous appuyons pour porter à maturation nos projets EMR. Dans cette perspective, nous saluons l’initiative de la Basse-Normandie, qui, par ce réseau, fédère l’ensemble de ses centres de recherche et nous offre une visibilité intéressante sur leurs thématiques de travail, en phase avec nos problématiques. Le Réseau Recherche et Innovation EMR constitue un outil supplémentaire du dispositif mis en œuvre par la Basse-Normandie pour soutenir le développement de la filière EMR à nos côtés ».

Dernier Flash Actu
15/05/2018 à 16h09 : La première éolienne en mer en France est arrivée sur le site d’essais de Centrale Nantes, à 20 kilomètres au large du Croisic, lundi 30 avril au matin après une dizaine d’heures de remorquage. Cette opération a été suivie par plusieurs centaines de personnes qui ont pu voir passer le convoi depuis les plages de Saint-Nazaire. Confiées à l’entreprise JIFMAR, les opérations de raccordement aux lignes d’ancrage (préinstallées sur site depuis juillet 2017) ont été menées avec succès dans les jours qui ont suivi. Cette installation a déjà permis de valider l’excellente tenue à la mer de la plateforme et sa conformité aux modèles développés par Ideol, grâce notamment à un épisode météo-océanique intense (vague de plus de 5 mètres et vents de plus de 15 m/s), survenu juste après l’installation. Les dernières étapes de mise en service, dont le raccordement au câble d’export et au réseau électrique (installé sur site depuis 2015), auront lieu dans les prochaines semaines, après une ultime série de tests.

» Dernières brèves

Mer et Environnement
Divers