Mer et Littoral, Lacs et Cours d'eau

ActualitéFlash info

Nos alertes infos et brèves dès qu'elles nous parviennent, restez connectés et pensez à lire celles qui n'apparaissent plus !

27/12/2016 à 18h10 : La commission des lois propose d’assouplir la « loi littoral » - Sur la proposition de son président Philippe Bas (Les Républicains – Manche), la commission des lois du Sénat a adopté un amendement proposant de nouvelles dispositions assouplissant la « loi littoral » du 3 janvier 1986, à l’occasion de l’examen pour avis de la proposition de loi n° 176 (2016 2017) portant adaptation des territoires littoraux au changement climatique, adoptée par l’Assemblée nationale en première lecture. Pour Philippe Bas, « il ne s’agit pas de remettre en cause ce texte protecteur des paysages mais de l’adapter aux nouveaux enjeux des espaces littoraux et de répondre aux difficultés rencontrées par les élus locaux pour aménager leur territoire ». L’amendement adopté par la commission des lois autorise le comblement des « dents creuses », c’est-à-dire les constructions sur des parcelles situées entre deux terrains construits dans un même hameau. Il permet également la construction d’annexes, de moins de 20 mètres carrés, aux édifices existants (abris de jardin, garages, etc.) et facilite la réalisation de bâtiments liés aux activités agricoles, forestières ou aux cultures marines. Cette proposition de loi sera examinée en séance publique le 11 janvier 2017.
15/12/2016 à 15h06 : Ségolène Royal installe le Parc Naturel Marin du Cap Corse et de l’Agriate et étend la réserve naturelle des îles du cap Corse. Elle a -(1) signé le décret d’extension de la réserve naturelle des îles du cap Corse, ajoutant aux îles Finocchiarola les îles de la Giraglia et de Capense. Cette réserve protège la partie terrestre de ces 5 petites îles situées dans le parc naturel marin. Ces îles hébergent des espèces rares de plantes et certaines espèces menacées d’oiseaux comme le Goéland d’Audouin ; (2) lancé l’élaboration du plan de gestion du Parc qui sera la feuille de route à quinze ans pour les actions de suivi du milieu marin, de contrôle, de soutien des activités maritimes durables et à la sensibilisation des usagers ; (3) présenté la nouvelle équipe mixte du parc qui sera composée de 5 agents de l’Etat et de moyens de la Collectivité Territoriale de Corse. Grâce à cette convergence des moyens, le premier bateau a été commandé aujourd’hui ; (4) rappelé l’entrée en vigueur le 1er décembre 2016 du dispositif de séparation de trafic maritime dans le Canal de Corse. Cette mesure d’organisation du trafic maritime contribue à la protection de la biodiversité marine dans les zones soumises à un fort trafic ; (5) elle a également annoncé qu’elle demandait à l’Italie de suivre la France dans l’équipement des navires avec le dispositif « anti-collision cétacés » dans le sanctuaire Pelagos.
24/11/2016 à 12h27 : NOUVEL APPEL D’OFFRES EOLIEN OFFSHORE : Ségolène ROYAL, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, a annoncé ce jour le lancement d’un « nouvel appel d’offres éolien en mer « au large de l’île d’Oléron, soutenu par l’ensemble des élus du territoire ». Les professionnels saluent l’arrivée d’un nouveau projet, indispensable pour atteindre les objectifs que la France s’est fixé à l’horizon 2023 dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l’énergie, soit 6 000 MW éoliens en mer.
24/11/2016 à 11h52 : La dernière lettre de Creocean (CREOINFO N° 34) est disponible : ICI...
21/11/2016 à 16h50 : Suite de la COP21 et de la COP22 : Ségolène ROYAL annonce les cinq premiers projets dans le cadre de l’initiative CREWS visant à doter de systèmes d’alerte précoce les États vulnérables aux impacts du dérèglement climatique. Ces projets ont été validés dans le cadre de l’initiative Crews lancée par la France à la COP21 et pilotée par l’UNISDR, l’Organisation Météorologique Mondiale, et la Banque Mondiale : - Un projet au Burkina Faso, visant à renforcer les capacités du service météorologique national pour la prévision et l’alerte précoce des populations. - Un projet au Mali pour le suivi de l’impact hydro-météorologique, le dispositif d’alerte et le renforcement des capacités de réponse de protection civile. - Deux projets pour les îles du Pacifique, pour renforcer le centre météorologique régional et développer les capacités d’alerte précoce des centres locaux des îles du Pacifique. - Un projet en République Démocratique du Congo, pour améliorer les prévisions et leur diffusion aux populations. Ces cinq projets représentent un engagement financier de 50 millions de dollars, dont plus de 12 millions apportés par les pays contributeurs à l’initiative CREWS.

» SUITE DES FLASHS... ICI

Editorial

Philippe LOMBARD de Mer et Littoral

Donc, vous le savez, j'ai suspendu provisoirement la parution du magazine "papier" trimestriel pour me consacrer uniquement au lancement plus officiel de ce site et à son développement. Pourquoi ?

Au fil de mes rencontres avec des élus, des entreprises spécialisées, des étudiants et des scientifiques, j’ai bien noté que tous avaient des PC portables et des tablettes numériques (et bientôt des feuilles numériques semble-t-il). Je l’ai constaté aussi sur les stands du dernier salon Pollutec et aux Rencontres de l’ANEL. Et devinez ce que l’on me demandait systématiquement …Peut-on consulter ou recevoir Mer & Littoral en numérique comme quasiment toute la presse d’aujourd’hui ? Bien, voilà, c'est fait...

 

Bonne promenade sur ce nouveau site et, au besoin, appelez-moi pour y communiquer.

Amitiés à tous

Philippe LOMBARD
Directeur de la publication et rédacteur en chef
mail : fifpop@aol.com et 06 09 17 79 15

Dernier Flash Actu
27/12/2016 à 18h10 : La commission des lois propose d’assouplir la « loi littoral » - Sur la proposition de son président Philippe Bas (Les Républicains – Manche), la commission des lois du Sénat a adopté un amendement proposant de nouvelles dispositions assouplissant la « loi littoral » du 3 janvier 1986, à l’occasion de l’examen pour avis de la proposition de loi n° 176 (2016 2017) portant adaptation des territoires littoraux au changement climatique, adoptée par l’Assemblée nationale en première lecture. Pour Philippe Bas, « il ne s’agit pas de remettre en cause ce texte protecteur des paysages mais de l’adapter aux nouveaux enjeux des espaces littoraux et de répondre aux difficultés rencontrées par les élus locaux pour aménager leur territoire ». L’amendement adopté par la commission des lois autorise le comblement des « dents creuses », c’est-à-dire les constructions sur des parcelles situées entre deux terrains construits dans un même hameau. Il permet également la construction d’annexes, de moins de 20 mètres carrés, aux édifices existants (abris de jardin, garages, etc.) et facilite la réalisation de bâtiments liés aux activités agricoles, forestières ou aux cultures marines. Cette proposition de loi sera examinée en séance publique le 11 janvier 2017.

» Dernières brèves

Mer et Environnement
Divers